Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Noisetier

Qu'importe, pour le noisetier, que l'hiver soit doux ou rigoureux ! Soleil ou neige, il ne rate jamais le rendez-vous du mois de février pour sortir les robustes stigmates rouges de ses fleurs femelles et déclencher l'envolée des grains de pollen de ses fleurs mâles ! Mais à quoi ressemblent donc les fleurs mâles et femelles du noisetier?

Suivez le guide ! 😊 

Noisetier

Le noisetier possède des fleurs mâles et des fleurs femelles séparées mais portées sur le même rameau.

Les fleurs mâles du noisetier

Les fleurs mâles se préparent dès la fin de l'automne : elles sont regroupées en chatons et patienteront pendant tout l'hiver jusqu'à la venue du printemps.

Chatons mâles du noisetier au mois de novembre (immatures et fermés)
Chatons mâles du noisetier au mois de novembre (immatures et fermés)
Chatons mâles du noisetier au mois de novembre (immatures et fermés)

Chatons mâles du noisetier au mois de novembre (immatures et fermés)

Dès février, les châtons s'ouvrent et relâchent des cargaisons de pollen ! Celui-ci est produit par les fleurs mâles, réduites à quelques étamines protégées par une écaille en forme de parapluie .

Chatons mâles du noisetier en novembre et en février
Chatons mâles du noisetier en novembre et en février
Chatons mâles du noisetier en novembre et en février

Chatons mâles du noisetier en novembre et en février

Le noisetier est anémophile : le pollen est disséminé par le vent. Les fleurs femelles sont pollinisées au bon gré du vent! Il vaut mieux donc que le noisetier prépare énormément de pollen pour être sûr que le vent fera son office. Ce n'est pas comme la dissémination par les insectes, vecteurs d'une pollinisation "chirurgicale".

Les fleurs femelles du noisetier

Les fleurs femelles du noisetier sont encapsulées dans une structure qui ressemble fort à un bourgeon ! Il est même difficile de faire la distinction entre le bourgeon classique (qui donnera des feuilles) et le bourgeon qui donnera les futures noisettes... Quels indices avons-nous ? Pas beaucoup : 

  • les jolis stigmates rouges qui dépassent de l'apex du bourgeon - mais seulement au mois de février, après, quand les stigmates sont fanés, on ne voit plus rien ! 
  • la position des bourgeons : souvent situés à la base des pédoncules des chatons mâles, mais pas toujours...
Bourgeons mixtes contenant des fleurs femelles de noisetier en février
Bourgeons mixtes contenant des fleurs femelles de noisetier en février
Bourgeons mixtes contenant des fleurs femelles de noisetier en février
Bourgeons mixtes contenant des fleurs femelles de noisetier en février

Bourgeons mixtes contenant des fleurs femelles de noisetier en février

Les bourgeons d'où on voit émerger les stigmates rouges contiennent à la fois des fleurs femelles et des feuilles (voir cet article bien documenté) ! On parle d'un bourgeon mixte (feuilles et fleurs). Les fleurs femelles font donc partie d'un bourgeon qui donnera des feuilles et les futurs fruits. A part les stigmates rouges, il n'est pas très différent du bourgeon qui donnera uniquement les futurs rameaux feuillés. Sur une coupe transversale du bourgeon mixte, on voit bien le "millefeuille" d'ébauches de feuilles.

Coupe transversale dans un bourgeon mixte

Coupe transversale dans un bourgeon mixte

Pour mieux comprendre comment est fait le bourgeon mixte, un bourgeon mixte (sans avenir car se trouvant sur un noisetier mis à terre par une faucheuse municipale) a accepté de se déshabiller... 

Déshabillage d'un bourgeon mixte volontaire
Déshabillage d'un bourgeon mixte volontaire
Déshabillage d'un bourgeon mixte volontaire
Déshabillage d'un bourgeon mixte volontaire
Déshabillage d'un bourgeon mixte volontaire

Déshabillage d'un bourgeon mixte volontaire

Avant d'arriver aux fleurs femelles, il faut enlever des couches et des couches de futures feuilles ! Il est très difficile d'isoler une fleur femelle : il n'y a aucun plan, aucun GPS pour savoir si on approche de l'ovaire ou des sépales ? ou des pétales ??? 😅 

Cependant, les stigmates rouges démontrent très bien leur capacité à capter et coller tout grain de pollen qui passerait dans le coin apporté par le vent. 

Pollen collé sur les stigmates de fleurs de noisetier

Pollen collé sur les stigmates de fleurs de noisetier

Des bourgeons tout ronds !

On peut identifier parfois distinguer un troisième type de bourgeon sur un noisetier en février : un bourgeon tout rondouillet !

Les bourgeons ronds du noisetier - que cachent ces gros bourgeons ronds du noisetier?
Les bourgeons ronds du noisetier - que cachent ces gros bourgeons ronds du noisetier?
Les bourgeons ronds du noisetier - que cachent ces gros bourgeons ronds du noisetier?

Les bourgeons ronds du noisetier - que cachent ces gros bourgeons ronds du noisetier?

Ce sont des bourgeons qui ont été parasités par un insecte. Ils se développent de façon anormale. Je les ai regardés grossir tout au long des semaines. Alors que les bourgeons débourraient, les bourgeons ronds finissaient par se détacher du rameau et tombaient au sol...

L'histoire du noisetier de la Landelle et du coucou

J'ai connu un noisetier au tronc tout noueux,

si noueux que s'est formé un creux,

un creux si parfait que deux oiseaux ont fait un vœu,

le vœu d'y construire un nid doux et soyeux,

si soyeux qu'un coucou y a mis un de ses œufs,

œuf duquel est né un affreux,

un affreux qui s'est débarrassé de tous les autres morveux,

morveux qui se seraient goinfrés des vers baveux,

vers baveux qu'apportaient inlassablement les parents courageux,

courageux et fatigués de ne jamais apaiser l’insatiable faim du volumineux,

volumineux poussin qui débordait, débordait du creux,

creux qui, un jour indigné, l'a éjecté ! Morbleu!

Histoire vraie 😮

Classe-t-on le noisetier dans la catégorie arbre, arbuste ou buisson ?

Définitions :

un arbre = plante ligneuse (i.e. ayant du bois) à tige unique pouvant dépasser 7 m,

un arbuste = plante ligneuse à tige unique ne dépassant pas 7 m,

un buisson (ou arbrisseau) = plante ligneuse à tige multiples de faible hauteur.

Source : La forêt en 301 questions / réponses de Philippe Domont et Nikola Zaric, édition delachaux et niestlé

Le noisetier (Corylus avellana) ne porte pas de tronc unique. Ce n'est donc pas un arbre, ok mais arbuste ou buisson ?

Le noisetier développe de nombreuses tiges qui partent du sol comme un bouquet serré... Cela ressemble fort à un buisson.

Oui mais mon noisetier au tronc noueux et creux ? Il poussait le tronc appuyé sur un mur et je pense, qu'avec l'âge et la contrainte spatiale du mur, plusieurs tiges ont fusionné pour donner cet aspect de tronc noueux...

Où trouve-t-on le noisetier ?

On rencontre le noisetier en bordure de forêts ou sur le bord des larges chemins forestiers ou trouées. Le noisetier aime le soleil, il pousse donc dans des endroits où il peut recevoir le maximum de lumière. C'est simple : pas de lumière, pas de fleurs... pas de fleurs, pas de fruits!

Reconnaître le noisetier par sa feuille 

On reconnaît les feuilles par les caractères suivants :

  • larges,
  • doublement dentées,
  • poilues.
Feuilles du noisetier

Feuilles du noisetier

Un truc pour faire la différence entre la feuille du noisetier, du tilleul et de l'orme de montagne, passer la paume de la main sur la surface de la feuille, selon l'arbre, on sentira la présence de poils doux (Noisetier), ou la présence de poils courts et rêches qui accrochent (Orme de montagne) ou l'absence de poils (le Tilleul) :

  feuille
Noisetier poilue
Tilleul glabre
Orme de montagne rapeuse

Le fruit du noisetier, la noisette, est prête à la dégustation au 15 août très précisément.

Elle est très appréciée des animaux de la forêt : mulots, pics ou écureuils se l'arrachent.

L'écureuil ouvre la noisette en plaçant ses incisives à la pointe et à la base du fruit et casse la coquille en 2 parties parfaitement égales.

Reste de noisette laisssée par un écureuil

Reste de noisette laisssée par un écureuil

Autres caractéristiques de Corylus avellana

Dimension jusqu'à 7 m de hauteur
Floraison février à mars
Lieu bord de bois et forêts, trouées ou chemins forestiers
Biologie vivace
Fréquence très commun
Autres espèces -
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Catherine 02/03/2021 09:27

Bonjour,
Bravo pour vos articles toujours passionnants.
Je me permets d’apporter une précision concernant les bourgeons rondouillards. Les fauteurs ne sont pas des insectes mais de minuscules acariens communément appelés phytoptes du noisetier.
Sous ce terme sont regroupées deux espèces d’acariens qui vivent et se reproduisent dans les bourgeons. Au cours du printemps, les acariens migrent vers les bourgeons des nouvelles pousses. Leurs piqûres provoquent alors une déformation des tissus donnant les bourgeons rondouillards. En hiver, ceux-ci abritent des oeufs, des larves et des femelles.

vanette 02/03/2021 18:05

Bonjour Catherine
MERCI pour l'explication sur les bourgeons rondouillards et les acariens !! :)

Martine64 01/03/2021 09:12

Superbe article avec des détails précis, clairs ... Je vais regarder le noisetier d'un autre œil !
Merci !

vanette 02/03/2021 08:04

Bonjour Martine
Merci pour ce retour! On trouve parfois de petites merveilles quand on regarde de plus près! :)
A bientôt!

Marcienne 28/02/2021 19:50

merci pour cet article toujours aussi précis et documenté ! dommage qu'il faille cliquer 16 fois pour désactiver les trackers et autres parasitent liés à ce site…

vanette 28/02/2021 20:35

Bonjour,
Pouvez-vous m'en dire davantage sur les trackers qui vous gênent pendant la lecture ? et quel navigateur vous utilisez ?
Vous pouvez utiliser le lien de contact pour me répondre en privé, si vous le souhaitez.

Sophie 28/02/2021 19:25

J'ai connu ce noisetier !
Pour moi c'était normal qu'il ait un tronc puisque c'était un arbre.
Ce nest que plus tard que je me suis dit qu'il etait atypique. Il avait quand même des pousses qu'on coupait, comme en cepée
Le fameux trou était bien commode aussi pour caler son pied et grimper sur le toit !

vanette 28/02/2021 20:39

Merci pour le témoignage !! ^_^
Si j'avais dit que nous grimpions dans un noisetier, personne ne m'aurait cru!!! :)))

Patrick 30/01/2020 09:34

Merci beaucoup pour votre réponse. Je n'avais jamais fait attention à ces détails sur la face supérieure des feuilles de ces 3 espèces.

vanette 03/03/2021 09:12

J'en suis sûre !! ;)

Carole 02/03/2021 21:57

J'espère que ce noisetier existe encore tel que nous l'avons connu.

Patrick 20/01/2020 11:09

Bonjour, Vous dîtes que la feuille de Noisetier est poilue alors que celle du Tilleul est glabre. Ça m'étonne un peu car j'aurais spontanément associé le caractère "feuille poilue" au Tilleul. Il me semble qu'on trouve des poils le long des nervures de la face inférieure des feuilles du Tilleul (du moins celui à "grande feuilles") et qu'ils sont même plus facilement visibles que chez le Noisetier. Peut-être voulez-vous dire que, en dehors des nervures, c'est chez le Noisetier qu'on trouve les poils alors que le Tilleul en est dépourvu?

vanette 20/01/2020 20:47

Oui, c'est ça, en dehors des nervures ! Vous avez raison, chez certaines espèces de tilleul, on trouve des amas de poils à l'aisselle des nervures (roux chez le tilleul à petites feuilles, blanchâtres chez le tilleul à grandes feuilles) quand on regarde la face inférieure.

Le truc dont je parle pour faire la différence entre les feuilles de noisetier, de tilleul et d'orme de montagne consiste à passer la main sur la face supérieure des feuilles et "ressentir" l'absence ou la présence de poils. Si on constate l'absence de poils, on peut se diriger vers une feuille de tilleul. Si on ressent la présence de poils et qu'ils sont rêches, on peut penser à l'orme des montagnes. Et s'ils sont doux, au noisetier.