Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Platanes

Les platanes? Tout le monde les connaît! Ils sont très souvent plantés le long des rues principales de nos villes. Devinez donc quelle est l'espèce d'arbre qui borde les Champs Elysées à Paris...  ;) Et on les voit aussi dans nos campagnes le long des grands axes. Cette pratique date du temps où les voitures n'existaient pas et où les longs déplacements à cheval nécessitaient un ombrage confortable pour ne pas griller en plein soleil! Lisez ce court article où on y apprend aussi que le choix de l'essence d'arbre s'est porté sur le platane pour sa robustesse et pour la grande taille de ses feuilles.

Platanes

Ce qu'on sait moins est que notre platane est un hybride entre deux espèces de platane provenant de régions géographiquement très éloignées l'une de l'autre : 

  • le platane d'occident - originaire d'Amérique - Platanus occidentalis,
  • le platane d'orient - originaire des Balkans - Plantanus orientalis.

Le platane de chez nous, hybride donc, est appelé platane commun ou à feuilles d'érable (Platanus acerifolia).

Comment fait-on la différence entre les 3 platanes ? Par les feuilles !

  Sinus entre les lobes Lobes Base de la feuille
Platane d'occident sinus peu profonds 3 lobes larges  
Platane commun sinus plus ou moins profonds 5-7 lobes larges, le lobe du milieu plus large (*) +/- concave
Platane d'orient sinus très profonds 5-7 lobes étroits, le lobe du milieu plus long que large en V

(*) A noter que les feuilles du platane commun sont variables d'un arbre à l'autre.

Le platane d'occident est très rarement planté en France. On trouve plus facilement le platane d'Orient dans les parcs de France. L'individu photographié ci-dessous et présenté en couverture habite à Chypre dans le petit village de Kalopanayiotis (c'est un vrai de vrai dans son environnement naturel!).

Feuilles du platane d'orient dans son habitat naturel

Feuilles du platane d'orient dans son habitat naturel

Depuis que j'ai vu un platane d'orient dans son habitat, impossible de le confondre avec notre platane hybride ! Alors quand je suis sortie pour photographier les platanes communs qui bordent une rue juste à côté de chez moi, quelle surprise de découvrir que c'était des platanes d'orient ! Pourtant j'étais persuadée que c'était des platanes communs qui avaient été plantés dans cette rue :O Après une brève enquête, j'avais raison sur les 2 points : platanes communs plantés le long de la partie la plus ancienne de la rue ET platanes d'orient plantés dans la partie la plus récente de la rue ! Quelle aubaine pour la comparaison !   :) 

Et maintenant, pour fixer les idées, rien ne vaut une bonne comparaison de feuille de platane d'orient et de feuille de platane commun en image !

Comparaison de feuilles de platanes

Comparaison de feuilles de platanes

Facile maintenant d'attribuer à quel platane appartiennent les feuilles ci-dessous. Au boulot!  ;)

Exercice pratique : à qui appartiennent ces feuilles ?
Exercice pratique : à qui appartiennent ces feuilles ?
Exercice pratique : à qui appartiennent ces feuilles ?
Exercice pratique : à qui appartiennent ces feuilles ?

Exercice pratique : à qui appartiennent ces feuilles ?

Notez que platane d'orient ou platane commun, les feuilles ont un pédoncule élargi en entonnoir à son extrémité. Cette partie en forme de petit cône recouvre intimement le bourgeon.

Détail de la base du pédoncule de la feuille de platane
Détail de la base du pédoncule de la feuille de platane
Détail de la base du pédoncule de la feuille de platane

Détail de la base du pédoncule de la feuille de platane

Une autre caractéristique distinctive entre les 2 platanes est l'écorce ! Chez le platane commun, elle se détache en plaques caractéristiques. Une fois par an, les platanes communs perdent leur écorce par lambeaux entiers, laissant une nouvelle écorce toute neuve : lisse et blanche.

L'écorce des platanes communs tombe une fois par an
L'écorce des platanes communs tombe une fois par an
L'écorce des platanes communs tombe une fois par an

L'écorce des platanes communs tombe une fois par an

Chez le platane d'orient, ce phénomène existe aussi, mais l'arbre semble perdre rapidement cette capacité au niveau du tronc : il garde une écorce toute craquelée comme la peau d'un vieux lézard. Mes amis les lichens en profitent et s'empressent de s'y développer, ce qui est complètement inutile sur les platanes communs car il leur est impossible de grandir sereinement avec le risque imminent de tomber avec l'écorce. 

Le platane d'orient perd la capacité de renouveler son écorce. Les lichens en profitent et s'installent...
Le platane d'orient perd la capacité de renouveler son écorce. Les lichens en profitent et s'installent...
Le platane d'orient perd la capacité de renouveler son écorce. Les lichens en profitent et s'installent...

Le platane d'orient perd la capacité de renouveler son écorce. Les lichens en profitent et s'installent...

Contrairement au tronc, les branches du platane d'orient continuent à renouveler leur écorce. Preuve à l'appui avec le platane d'orient photographié dans son milieu naturel!

Vue entière d'un platane d'orient à chypre
Vue entière d'un platane d'orient à chypre

Vue entière d'un platane d'orient à chypre

A noter que chez les vieux-vieux platanes communs, le tronc semble perdre son aptitude à changer d'écorce (voir les célèbres platanes communs jumeaux plantés en 1900 devant le grand palais à Paris).

Platanes jumeaux du Grand Palais à Paris - reconnus arbres remarquables

Platanes jumeaux du Grand Palais à Paris - reconnus arbres remarquables

Pourquoi le platane perd-il son écorce ? 

Le tronc des arbres grandit en augmentant son diamètre. Les tissus du tronc les plus en périphérie sont morts. On appelle ces tissus morts, le rhytidome. Pendant la croissance du tronc, le rhytidome subit une pression par les tissus vivants générés plus en profondeur. Il est "poussé" vers l'extérieur. Deux possibilités pour le rhytidome :

  • tomber,
  • rester.

Le rhytidome reste attaché chez la majorité des arbres (chêne, noyer, châtaigner, ...) et tombe chez le platane, le bouleau jeune, l'érable sycomore, ...

Pour clore cet article sur les platanes, un regard sur les fruits des platanes! Chez le platane commun, les fruits sont groupés en petit nombre (2 à 3) sur un pédoncule plus ou moins droit. Chez le platane d'orient, les fruits sont disposés en zig-zag sur le pédoncule et sont en général plus nombreux.

Fruits du platane commun et du platane d'orient
Fruits du platane commun et du platane d'orient

Fruits du platane commun et du platane d'orient

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Très bel article !
Je trouve tous tes articles extrêmement utiles et bien faits, ils nous donnent les clés pour bien identifier sans se tromper. Merci à toi :-)
Répondre
V
Bonsoir Claire
Très contente que mes articles te servent!
Merci pour ta fidélité!
A bientôt
M
Je me délecte de vos articles.Les explications botaniques illustrées sont éclairantes.
Je me permets, pour le plaisir du partage d'apporter quelques informations :
- le platane d'Orient a été introduit en France à la Renaissance par le naturaliste-voyageur, Pierre Belon. Ils poussaient dans les pays méditerranéens mais les Français ne se sont pas donnés la peine d'en planter car ils pensaient que cela avait été déjà fait. Ils confondaient l'érable plane et le platane. Pierre Belon a mis de l'ordre dans la botanique balbutiante.
- les arbres d'alignement datent de la Renaissance. Pierre Belon en est l'instigateur. Le roi Henri II est le premier roi, qui par une déclaration donnée à Paris, le 19 janvier 1552 ait prescrit la plantation d'arbres au bord des routes. Les arbres choisis étaient alors des ormes. La raison : la fabrication de chariots, entre autres. La France de cette époque manquait de bois (guerres).
- Le platane d'occident a fait son apparition en Angleterre, importé des Etats-Unis (Virginie) par le botaniste John Tradescant.
- le platane que nous connaissons comme arbre d'alignement est signalé vers 1663. Le platane à feuille d'érable.
- les platanes plantés sous l'impulsion compatissante de Napoléon n'ont pas dû apporter une ombre rafraîchissante aux soldats vu leur jeune âge. Heureusement, ils pouvaient compter sur les ormes,...

Merci encore Vanette, au plaisir de vous lire et d'apprendre.

Gabrielle
Répondre
V
Merci Gabrielle pour cet éclairage ! Je saurai maintenant à qui m'adresser pour toute demande d'informations à la croisée des chemins entre botanique et histoire ;)
A
Chouette article.
C'est marrant : Platanus acerifolia = platane à feuille d'érable et Acer platanoides = érable qui ressemble au platane !
Répondre
V
C'est le serpent qui se mord la queue ! ;)