Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Collection de galles du chêne

Rétrospective de l'article : 

  • février 2020 : présentation d'une nouvelle galle - pour voir la numéro 5, raccourci ici !
  • janvier 2020 : présentation d'une nouvelle galle - voir la numéro 4, raccourci ici pour ceux qui connaissent déjà le début de cet article !
  • février 2019 : article d'origine - la collection automne-hiver 2019 des galles du chêne :)

***** Article d'origine de février 2019 :

Les chênes sont fiers de présenter leur nouvelle collection automne-hiver de galles ! Ils ne sont pas les seuls à rivaliser d'ingéniosité sur le chapitre des galles, mais on peut leur reconnaître que leur collection est riche et variée avec plus d'une quinzaine de structures plus surprenantes les unes que les autres. 

Collection de galles du chêne

Qu'est-ce donc qu'une galle ?

c'est une co-création entre un végétal et un individu non végétal (un insecte, un acarien, un champignon, une bactérie). L'individu non végétal agresse son hôte végétal par sa présence, par une piqûre ou par une ponte d'œufs - en plein dans ses tendres bourgeons, par exemple! surprise 

Le végétal réagit par la production tout azimut de tissus, orchestrée par l'agresseur. Cela mène à l'apparition d'excroissances ou de déformations végétales "anormales" et parfois très surprenantes (voir le bédégar du rosier) mais toujours spécifiques à l'agresseur. Celui-ci s'en sert de refuge pour y vivre (acariens) ou pour y réaliser sa métamorphose (transformation d'une larve en insecte adulte).

Cet article présente 3 des galles du chêne.

---------------------------------------- Galle numéro 1 -------------------------------------------

Biorhiza pallida est le nom d'un petit insecte responsable de la galle appelée pomme de chêne. On parle de pomme car, au printemps, la galle ressemble à une petite pomme spongieuse de couleur rouge (pas encore de photo). Elle se développe au niveau des bourgeons terminaux, parfois avant l'arrivée des feuilles du chêne. En été, la galle prend une couleur marron ce qui lui donne l'aspect d'une pomme de terre (pas encore de photo). 

Voilà à quoi ressemblaient les pommes de chêne que j'ai photographiées sur un chêne pédonculé le 2 septembre :

Pomme de chêne due à Biorhiza pallida, photographiée le 2 septembre 2018

Pomme de chêne due à Biorhiza pallida, photographiée le 2 septembre 2018

Ces pommes de chêne n'ont pas du tout l'allure de pommes de terre!! frown C'est vrai ! En général, les pommes de chêne tombent au sol. Il peut arriver qu'elles restent accrochées sur l'arbre. Elles commencent alors à se détériorer jusqu'à ce que leurs tissus spongieux disparaissent et laissent admirer les anciennes petites loges formées par des tissus plus coriaces. Chacune contenait une larve qui s'est transformée en un insecte adulte qui s'en est ensuite extirpé (source) en grignotant une ouverture parfaitement ronde dans sa logette.

Galle "Pomme de chêne" de Biorhiza pallida
Galle "Pomme de chêne" de Biorhiza pallida

Galle "Pomme de chêne" de Biorhiza pallida

Le nombre de logettes visibles indique que la pomme avait de nombreux locataires!!  

---------------------------------------- Galle numéro 2 -------------------------------------------

Andricus kollari est un petit insecte du grand groupe des cynips. Il forme des galles appelées billes de galle ou cannettes, parfaites petites sphères de bois, utilisées par nos parents comme billes dans la cour de l'école wink.

Cannette due à Andricus kollari, photographiée le 25 décembre 2018
Cannette due à Andricus kollari, photographiée le 25 décembre 2018

Cannette due à Andricus kollari, photographiée le 25 décembre 2018

Les cannettes peuvent être habitées par différents espèces d'insectes (source) : 

  • le cynips Andricus kollari, le vrai propriétaire qui est le seul à savoir commander au chêne la fabrication de cette galle,
  • et les possibles locataires :
    • un cynips du genre Synergus qui ne sait pas produire de galles et qui squatte, à plusieurs, dans des logettes centrales,
    • un parasite du cynips des cannettes du genre Megastigmus qui pond ses œufs dans les larves du cynips Andricus kollari. Quel malotru angry!
Cannettes cobayes collectées en Bretagne le 4 janvier 2019

Cannettes cobayes collectées en Bretagne le 4 janvier 2019

Y a-t-il un habitant dans ces 2 cannettes ?

Celle de gauche présente des trous de sortie, l'autre non. Quand on ouvre la cannette sans trou, on trouve une logette centrale mais elle paraît vide, pleine de fils d'araignée comme si la maison avait été abandonnée… surprise

La cannette sans trou de sortie paraît vide !

La cannette sans trou de sortie paraît vide !

La cannette avec trous de sortie a été ouverte le long du trou de sortie le plus grand. La logette centrale qui a été le lieu de la métamorphose de l'Andricus est bien visible, tout comme le canal de sortie creusé à grands coups de mandibules par l'insecte adulte, pour sortir de la bille.

La cannette avec trous de sortie a bien été habitée !

La cannette avec trous de sortie a bien été habitée !

---------------------------------------- Galle numéro 3 -------------------------------------------

Andricus quercustozae  est un petit insecte responsable de la plus grosse galle du chêne avec ses 3 cm de diamètre. Elle est très reconnaissable avec sa couronne de dents.

Galles d'Andricus quercustozae observées le 25 décembre 2018 (Portugal)
Galles d'Andricus quercustozae observées le 25 décembre 2018 (Portugal)

Galles d'Andricus quercustozae observées le 25 décembre 2018 (Portugal)

Les insectes qui se développent dans cette galle sont toutes des femelles dites "agames". Elles sont captables de se reproduire en l'absence de mâles! Le cycle de reproduction de cet insecte n'est pas complètement connu et a l'air complexe… (source)

Qu'y a-t-il dans ces galles ?

En plein mois de décembre, j'ai prélevé deux galles sur le chêne. Une avait une couleur marron clair (celle accrochée aux feuilles), l'autre était de couleur marron plus foncé.

2 galles cobayes en décembre

2 galles cobayes en décembre

La galle de couleur marron clair a été ouverte la première. La suite en image : 

Découverte de l'habitant caché au centre de la galle de couleur marron clair
Découverte de l'habitant caché au centre de la galle de couleur marron clair
Découverte de l'habitant caché au centre de la galle de couleur marron clair

Découverte de l'habitant caché au centre de la galle de couleur marron clair

Dans cette galle se trouvait un larve!! surprise Je pensais trouver la galle vide à cette époque de l'année, comme pour les 2 précédentes galles!! Cela montre que tous les insectes ne suivent pas tous le même cycle...


La galle de couleur marron plus foncé a été ouverte ensuite. La suite en image :

Découverte de l'habitant caché au centre de la galle de couleur marron foncé
Découverte de l'habitant caché au centre de la galle de couleur marron foncé
Découverte de l'habitant caché au centre de la galle de couleur marron foncé
Découverte de l'habitant caché au centre de la galle de couleur marron foncé

Découverte de l'habitant caché au centre de la galle de couleur marron foncé

Je ne m'attendais pas à trouver un insecte formé dans le petit œuf central surprise Surtout après avoir trouvé une larve dans la première galle !

J'ai vérifié : il ne s'agit pas d'un insecte complètement terminé. Il lui restait une mue à faire pour devenir un adulte terminé, prêt à sortir de son "œuf". J'ai dérangé cette petite bête qui n'avait rien demandé et qui se préparait tranquillement à naître au printemps suivant…  Elle était bien vivante et d'ailleurs, après la séance photo, je l'ai mise sur ses pattes et elle est partie dans la pelouse, pour quel avenir ? crying

Je sais dorénavant que ce type de galle héberge des habitants pendant la saison hivernale, bien à l'abri du froid grâce à cette épaisse paroi. Maintenant que je sais, plus question d'en ouvrir une autre ! frown

Cette expérience a soulevé plusieurs questions dans mon esprit :

  • pourquoi avoir trouvé, le même jour, des habitants de la même galle avec un décalage aussi important dans leur transformation ?
  • comment font-ils pour respirer ?
  • comment des bestioles si petites, qui n'ont pas mangé depuis des mois, trouvent-elles la force de se frayer un canal de sortie dans le tissu si épais de la galle ?

Si vous avez des réponses, n'hésitez pas à les mettre en commentaire !

***** Ajout du 4 janvier 2020 : photos prises mi-septembre

---------------------------------------- Galle numéro 4 -------------------------------------------

Curieux, cet objet accroché dans les branches de ce chêne ... Sauriez-vous reconnaître l'espèce de ce chêne?? Avec l'indice entouré de pointillés, aucun doute sur son identification ! wink La réponse arrive dans quelques lignes...

Un intrus dans le chêne

Un intrus dans le chêne

Pour ceux qui ont répondu que l'objet était l'Etoile de la mort de Star Wars, c'est raté!cheeky C'est une galle, bien sûr. Elle a une forme arrondie, est creuse et présente des côtes saillantes.

Galle creuse à côtes saillantes

Galle creuse à côtes saillantes

Chaque galle est la déformation d'une structure de l'arbre : une feuille, un bourgeon, une fleur, un fruit... A quoi cette galle s'est-elle attaquée ? L'identification de l'espèce du chêne va bien aider :

Galle fixée au bout d'un pédoncule

Galle fixée au bout d'un pédoncule

La galle est accrochée au bout d'un pédoncule ! C'est un indice précieux. Comme vous avez tous reconnu le chêne pédonculé (Quercus pedunculata ou Querus robur), vous savez maintenant répondre à la question! La galle s'est attaquée à un ... gland ! Et oui, le chêne pédonculé met ses fruits (les glands) au bout de longs pédoncules. On voit sur la vue du côté arrière que le pédoncule abritait un deuxième gland qui était peut-être sain ou transformé lui-aussi en galle.

Fixation de la galle

Fixation de la galle

L'insecte responsable de cette galle est encore un cynips : Andricus quercuscalicis.

Le gland attaqué ne se transforme pas toujours intégralement en galle comme c'est le cas pour celui de cet article. Parfois, on distingue une partie du gland intact (voir les illustrations en image sur cette page). Cela donne l'impression que le gland se fait agresser par un Alien !sad

***** Ajout du 12 février 2020 : photos prises en janvier

---------------------------------------- Galle numéro 5 -------------------------------------------

L'hiver est la saison idéale pour chasser les galles sur les branches toutes nues des chênes. En voici une nouvelle qui ressemble à un petit oursin !

Galle ressemblant à un petit oursin

Galle ressemblant à un petit oursin

Cette galle-oursin fait environ 1,5 cm de diamètre. Elle est d'une consistance dure et d'une texture semblable au bois, acquise avec l'âge (ici au mois de janvier). En été, la galle est verte avec des touches de rouge, surtout à l'extrémité de ses pics qui sécréteraient une substance poisseuse (voir l'article source).

Galle oursin sur un chêne pédonculé au mois de janvier

Galle oursin sur un chêne pédonculé au mois de janvier

Cette galle est l'oeuvre d'un petit insecte de quelques millimètre : Andricus (encore lui!). C'est la quatrième fois qu'on parle de lui dans cet article ! Cependant, à chaque fois, c'est une espèce différente. L'andricus responsable de la galle-oursin est Andricus lucidus.

A l'intérieur de cette galle se développent en collectivité des femelles agames. Comme chez Andricus quercustozae, les femelles agames n'ont pas besoin de mâles pour donner naissance à une nouvelle génération. Très curieux comme style de vie ! 

Galle sur chêne pédonculé due à Andricus lucidus

Galle sur chêne pédonculé due à Andricus lucidus

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Super intéressant! Merci ;-)
Répondre
V
Merci :)
V
j ai appris beaucoup, je me demandé se que cela était quand j'en voyais. merci a vous
Répondre
V
Bonjour vamda,
Merci ! Ravie que cet article ait apporté des réponses à vos questions ! :)
M
J'adore toutes ces infos ! Merci à vous.
Répondre
V
Merci pour votre retour :)
K
bonjour vanette...une belle minuscule sculpture d'un abri en forme d'allumettes sur une bille géniales .ah.meilleurs voeux
Répondre
V
Bonjour Karim,
Tous mes voeux également :)
L
formidable Nature !
Répondre
V
Oui, on ne peut que s'incliner ! ;)