Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Compagnon rouge

Le Compagnon rouge (Silene dioica) et le Compagnon blanc (Silene latifolia) sont de proches cousins.

Compagnon rouge

Les deux Compagnons partagent de nombreuses caractéristiques :

  • une corolle à 5 pétales profondément échancrés,
  • des écailles blanches qui font un relief tout autour de l'entrée du tube floral,
  • un calice en forme de long tube portant 5 dents,
  • 5 styles,
  • 10 étamines. 

Et surtout, ils sont tous les deux dioïques : les fleurs sont soit mâles, soit femelles et sont portées par des pieds différents. Tous les individus photographiés habitent en Bretagne (rare en Ile-de-France), et ce sont tous des pieds mâles. Aucun pied femelle à l'horizon. Les photos de fleurs femelles seront pour une autre fois !

Fleurs mâles du Compagnon rouge
Fleurs mâles du Compagnon rouge
Fleurs mâles du Compagnon rouge
Fleurs mâles du Compagnon rouge
Fleurs mâles du Compagnon rouge

Fleurs mâles du Compagnon rouge

Quels sont les critères qui les distinguent ?

  • La couleur de leur fleur ! Le Compagnon rouge, comme son nom l'indique, a des fleurs rouges, tandis que le Compagnon blanc, comme son nom l'indique, a des fleurs blanches. Facile à retenir ! 😄
  • Le Compagnon blanc a des feuilles relativement longues et linéaires; le Compagnon rouge a des feuilles plus larges.
  • Le Compagnon blanc pousse volontiers en milieu urbain, à la base des arbres des villes. Le Compagnon rouge demande un cadre un peu plus sauvage.  

Les feuilles inférieures du Compagnon rouge sont longuement pétiolées, les supérieures sont sessiles (pas de pétiole).

Feuilles du Compagnon rouge
Feuilles du Compagnon rouge

Feuilles du Compagnon rouge

La tige est ronde est fort bien pourvue de poils. 

Tige poilue du Compagnon rouge

Tige poilue du Compagnon rouge

On peut constater que les noms scientifiques Silene dioica (C. rouge) et Silene latifolia (C. blanc) ne nous aident pas beaucoup... La traduction est respectivement Silene dioïque et Silene à feuilles larges. Cela nous donnerait à penser que seul le Compagnon rouge est dioïque, et que le Compagnon blanc a des feuilles larges alors qu'elles sont plus élancées que celles du Compagnon rouge...

Autres caractéristiques de Silene dioica

Dimension 50 cm à 1 m de hauteur
Floraison d'avril à juillet
Lieu bord de bois humides, haies
Biologie vivace
Fréquence rare
Autres espèces

S. latifolia (compagnon blanc, très commun)

S. flos-cuculi (peu commun)

S. vulgaris (assez commun)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MARIE MADELEINE RIVIERE 01/08/2021 21:22

merci, c'est SUPER - je lis et je relis vos articles -
j'apprends beaucoup -
MERCI pour cette transmission.

vanette 02/08/2021 19:47

Bonsoir Marie Madeleine,
Avec plaisir!
Ravie que mes articles vous plaisent autant ^_^
A bientôt

Marieln 01/08/2021 20:53

Bonsoir, demain je regarderai mes silènes d'un tout autre œil...après la floraison, les miens font des capsules blanches emplies de graines qui bruissent si on les bouge, je dois donc avoir des mâles et des femelles ! je continuerai d'enquêter. Merci encore pour vos articles si instructifs. Bonne soirée

vanette 02/08/2021 19:49

Bonsoir
Ah oui, s'il y a des capsules au ventre arrondi avec des graines dedans, c'est bien un pied femelle :)
Bonne enquête !
A bientôt

gerard 01/08/2021 20:14

L'excellence et la pédagogie vous sont innés !
Quel est le logiciel pour l'ajout des commentaires ?

vanette 01/08/2021 20:27

Merci ! :)
Le logiciel que j'utilise est Paint Net (logiciel gratuit). Il me permet d'ajouter des flèches et du texte.