Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Ronces

S'il y a un fruit de saison à ne pas manquer, c'est la mûre ! C'est un joli fruit sauvage, généreux, sucré et en libre service ! laugh J'ai passé de nombreux étés de mon enfance à battre notre belle campagne bretonne avec ma sœur à la recherche de savoureuses mûres que l'on transportait dans les paniers d'osier fabriqués par notre grand-père. Une quantité non négligeable passait directement de la ronce à la bouche mais la plupart était transformée en succulentes confitures préparées d'une main de maître par ma maman. Un vrai régal, surtout en hiver ! cheeky

Ronces

Faut-il vraiment poser la question "comment reconnaître la ronce ?" Y a-t-il quelqu'un qui ne la connaisse pas? Dans le doute, voici la description de la ronce ou plutôt, des ronces, car il en existe de très nombreuses espèces…

Les ronces (Rubus sp.) sont capables de former des buissons denses et inextricables.

Buisson de ronces

Buisson de ronces

Aucun bipède ou quadripède ne s'aventurerait à le traverser. Pourquoi ? A cause du moyen de défense très efficace que les ronces se sont fabriqué : 

Tige lourdement armée d'épines
Tige lourdement armée d'épines

Tige lourdement armée d'épines

Et oui, malheureusement pour nous, la ronce a équipé sa tige de nombreuses épines ! Et vu de près ...

Epines acérées des la ronce

Epines acérées des la ronce

...ça ne donne pas envie de s'y frotter ! Pour se régaler, il est donc nécessaire de développer un peu d'habilité et de dextérité pour éviter de se piquer aux nombreuses épines! 

La ronce a mis des "pics" partout : sur les tiges, sur le pétiole des feuilles et même sur la nervure principale des folioles (regarder la face inférieure des folioles).

La ronce a mis des "pics" partout !
La ronce a mis des "pics" partout !

La ronce a mis des "pics" partout !

Feuilles, folioles !? Comment s'y retrouver ? Pour ceux qui s'emmêlent les pinceaux, lisez ce qui suit wink.

La feuille de la ronce est dite composée : elle est composée de plusieurs "petites feuilles" qu'on appelle des folioles.

Pour savoir si vous avez affaire à une foliole ou à une feuille, cherchez le bourgeon ! Remontez le long du pétiole de la "petite feuille" jusqu'à son point d'insertion :

  • absence de bourgeon ? c'est une foliole. Continuez à remonter le long du pétiole et vous trouverez le bourgeon de la feuille.
  • présence de bourgeon ? c'est une feuille.
Feuilles et folioles de la ronce

Feuilles et folioles de la ronce

La feuille de la ronce possède 3, 5 ou parfois 7 folioles. Il arrive aussi parfois des "accidents" et on trouve des feuilles à 4 folioles.

J'ai lu quelque part (dans un petit journal qui s'appelle La Hulotte), que les tiges de la première année donnent des feuilles à 5 folioles et que les tiges de la deuxième année donne des feuilles à 3 folioles (ces tiges de deuxième année naissant du bourgeon des feuilles à 5 folioles). Sachez que Dame Hulotte est un puits de savoir que je vous recommande ! wink

Feuilles de ronce à nombre de folioles variable
Feuilles de ronce à nombre de folioles variable
Feuilles de ronce à nombre de folioles variable

Feuilles de ronce à nombre de folioles variable

Passons à ce qui nous intéresse le plus chez la ronce : le fruit, la délicieuse mûre. Elle est rouge quand elle n'est pas mûre… et d'un beau noir brillant quand elle est mûre.

Mûres non mûres et mûres mûres
Mûres non mûres et mûres mûres

Mûres non mûres et mûres mûres

Le fruit, la mûre, est composé. C'est un ensemble de petits fruits qui restent collés les uns aux autres. Chaque petit "grain" de la mûre (entre 20 et 30) est donc bien un fruit à part entière, appelé drupe.

Le "fruit" de la ronce est un ensemble de drupes
Le "fruit" de la ronce est un ensemble de drupes

Le "fruit" de la ronce est un ensemble de drupes

Une drupe est constituée d'une enveloppe extérieure (la peau), de pulpe (juteuse dans le cas de la mûre) et d'un noyau (appelé pépin, ce qui est erroné…). 

Des noyaux dans les mûres !!! Je sens que cette histoire de noyau et pépin est dure à avaler ! wink Un schéma pour éclaircir tout ça :

Schéma d'une drupe et d'une baie

Schéma d'une drupe et d'une baie

Finalement, la différence entre une drupe et une baie n'est pas de taille ! Tout dépend de la nature de l'endocarpe (représenté en marron sur le schéma) :

  • s'il est dur et renferme une amande (la graine), il s'agit d'une drupe. C'est le cas de l'abricot, de la cerise, de la nectarine, de la prune.
  • s'il est souple (en général, on n'arrive pas à le distinguer), il s'agit d'une baie. C'est le cas de la tomate, du raisin, du groseiller. Ce qui est dur sous la dent, c'est la graine (le "pépin") elle-même.

La mûre étant constituée de petites drupes, les petits grains sous la dent sont des noyaux qui renferment une petite graine.

Autres caractéristiques du Rubus sp.

Dimension Arbuste de 1 à 1,5 m de hauteur à longues tiges en arceaux
Floraison de juin à août
Lieu  Bois, haies, bords de chemins, fourrés, landes
Biologie vivace
Fréquence très commun
Autres espèces

R. idaeus (assez commun) - le framboisier

R. caesius (commun) - la ronce bleue

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
bonsoir vanette je n'ai pas de ronces mais si en est envahie en peut les composter je parle pour les feuilles
Répondre
V
Bonsoir <br /> Les ronces sont effectivement parfois détestées en raison de son côté invasif... le compostage des feuilles est possible, on peut aussi manger les tiges quand elles sont toutes jeunes ! ;)
C
Les mûres nous renvoient toutes à l'enfance ! J'avais planté une ronce-mûrier vers 1980. Le chien l'avait arrachée... Quinze années plus tard, une pousse a ressurgi à une quinzaine de mètres, en passant sous la maison et le sous-sol, et plus tard d'autres pousses à une trentaine de mètres, sur le trottoir ! comment fait donc cette plante sans oxygène ni lumière pour survivre et se développer ? ???? merci de vos partages !
Répondre
V
Bonjour,<br /> Je pense que votre ronce a trouvé un moyen aérien pour se propager :<br /> - soit par marcottage (reproduction asexuée), le site web http://blog.espe-bretagne.fr/prodm1vannes/les-ronces/ présente un joli dessin du marcottage qui montre les grands "bonds" que peut faire la ronce,<br /> - soit par les oiseaux qui participent à la dissémination des graines de mûres (reproduction sexuée).<br /> Cependant, on ne sait pas tout! Les plantes peuvent parfois nous surprendre et développer des trésors de survie ! Le débat est ouvert ! :)<br />
D
miam miam...et que dire des gelées ou confitures de mûres ! c'est le moment par chez nous de les ramasser et par là même de se régaler ...mais que d'épines crochues à affronter !
Répondre
V
Et on ne peut même pas mettre des gants pour ce travail délicat !