Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Germandrée scorodoine

C'est fait ! La neige et le froid sont arrivés dans nos régions ! Que diriez-vous d'une petite fleur pour égayer janvier et apporter un peu d'été en plein hiver ?? Il me reste une germandrée en stock ! laugh

Ce n'est pas le genre de fleur qui s'affiche et qui fait tout pour aguicher les abeilles avec une grande corolle voyante et colorée. Non, pas du tout ! La germandrée scorodoine (Teucrium scorodonia) a une corolle, petite, discrète, peu colorée, mais tellement originale !!

Germandrée scorodoine

Comme de nombreuses fleurs, la corolle de la germandrée comporte 5 lobes mais ils ne sont pas disposés harmonieusement autour des étamines et styles : ils pendent autour du cou des étamines. C'est comme si la germandrée était en train de mettre son pull et qu'elle n'avait pas encore enfilé les manches qui pendent devant ! wink Du coup, elle met à nu ses 4 étamines ressemblant à des petits lampadaires.

Corolle à 5 lobes tous positionnés en bas

Corolle à 5 lobes tous positionnés en bas

Quand les étamines sont toutes jeunes, leurs filets sont rouges à longs poils blancs, et les anthères sont jaunes et bien dodues. Quand les étamines se fanent, le style au stigmate bifide est dégagé, prêt à accueillir le pollen qu'une aimable abeille voudra bien lui apporter.

Style à stigmate bifide de la germandrée
Style à stigmate bifide de la germandrée

Style à stigmate bifide de la germandrée

Le calice de la germandrée est quasiment de la même couleur que la corolle. Le calice n'a pas suivi la même construction aux 5 lobes tombants de la corolle. Il comporte 2 lèvres : une supérieure et une inférieure.

Calice de la fleur de la germandrée scorodoine
Calice de la fleur de la germandrée scorodoine
Calice de la fleur de la germandrée scorodoine

Calice de la fleur de la germandrée scorodoine

Les fleurs sont assez petites et situées tout en haut des rameaux fleuris. Au fur et à mesure de l'apparition de jeunes fleurs, les rameaux s'allongent et laissent dans leur partie inférieure un long chapelet de calices persistants au fond desquels murissent les fruits.

Disposition en long chapelet des calices persistants après la chute de la corolle

Disposition en long chapelet des calices persistants après la chute de la corolle

A quoi ressemblent la tige et les feuilles ?

La germandrée appartient à la famille des labiées et comme aimait nous le rappeler notre professeur de botanique : "Labiées, tige carrée!"  (Oui, je sais qu'on dit Lamiacées maintenant !) La tige est velue, tout comme les pétioles des feuilles opposées.

Tige carrée et feuilles opposées de la germandrée
Tige carrée et feuilles opposées de la germandrée

Tige carrée et feuilles opposées de la germandrée

Plante entière dans son environnement

Plante entière dans son environnement

La germandrée a insisté pour que je revienne sur une information : "Ce n'est pas parce qu'on a une corolle petite et discrète - voire biscornue - qu'on n'aguiche pas les abeilles!" 

C'est vrai ! La germandrée est une plante mellifère très généreuse en nectar. Les abeilles ne s'y trompent pas et s'arrêtent volontiers sur ses fleurs pour se délecter. Point rectifié! 

Autres caractéristiques de Teucrium scorodonia

Dimension 30 à 60 cm de hauteur
Floraison de juillet à septembre
Lieu bois, taillis, buissons
Biologie vivace
Fréquence très commun
Autres espèces

T. chamaedrys (commun)

T. scordium (commun)

T. botrys (commun)

T. montanum (rare)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article