Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Grand conopode

J'ai été bien aspirée de passer quelques jours dans ma Bretagne de naissance à la fin avril car le grand conopode (Conopodium majus) m'y attendait ! laugh

Grand conopode

Cette plante est particulièrement chère à mon cœur : c'est ma maman qui m'a appris à la reconnaître, il y a plus de 20 ans, lors d'une de nos balades campagnardes. 

Grand conopode sur le bord du canal

Grand conopode sur le bord du canal

En voyant cette plante, elle m'avait dit : "Quand j'étais petite et que je surveillais les vaches dans les champs, je mangeais cette plante, la génote!" Et elle m'en avait fait la démonstration surprise

Je n'avais jamais revu le grande conopode depuis ce jour-là. Mais, cette année, il m'attendait... Il était partout : au bord des champs, à la lisière des bois, le long des chemins frais... Il me disait "Regarde moi! Regarde moi! Te souviens-toi de moi?" Et je lui ai répondu "Bien sûr que je te reconnais!"

Un coup d'œil a suffi pour faire resurgir de ma mémoire ses caractéristiques si caractéristiques :

  • Plante glabre (pas de poils) et assez grêle (tige de faible diamètre),
  • Feuilles de la base et de la tige très découpées : 2 à 3 pennatiséquées (*), à lobes linéaires,

(*) 2 à 3 fois pennatiséqué : lobe de la feuille découpé 2 à 3 fois jusqu'à la nervure

Feuilles de base et de la tige du grand conopode
Feuilles de base et de la tige du grand conopode
Feuilles de base et de la tige du grand conopode
Feuilles de base et de la tige du grand conopode

Feuilles de base et de la tige du grand conopode

  • Feuilles de la base se flétrissant rapidement,
Feuilles de base du grand conopode : feuilles flétries et jeunes feuilles

Feuilles de base du grand conopode : feuilles flétries et jeunes feuilles

  • Fleurs blanches en ombelle,
  • Ombelles d'abord penchées puis se redressant,
Fleurs en ombelle du grand conopode

Fleurs en ombelle du grand conopode

  • 0 à 2 bractées au niveau de l'ombelle,
  • plusieurs bractéoles au niveau de l'ombellule,
Ombelle, ombellules, bractée et bractéoles du grand conopode
Ombelle, ombellules, bractée et bractéoles du grand conopode
Ombelle, ombellules, bractée et bractéoles du grand conopode
Ombelle, ombellules, bractée et bractéoles du grand conopode

Ombelle, ombellules, bractée et bractéoles du grand conopode

  • styles des fleurs persistants et dressés, devenant violets (sur les jeunes fruits),

Les fruits étaient en cours de maturation lors de mon passage. Un détail que je trouve très joli est la couleur que prennent les styles et leurs stylopodes (*) : un joli violet.

(*) stylopode = disque qui couronne le fruit des apiacées et qui porte le style

Très jeunes fruits du grand conopode

Très jeunes fruits du grand conopode

  • et dernière caractéristique : un tubercule en forme de noisette et au léger goût de noisette.

Ma maman n'était plus très sure s'il s'agissait de sa génote... Cette fois, c'est moi qui lui en ai fait la démonstration wink

Déterrer la génote est tout un art. Déjà, il faut savoir où creuser !! frown

  • au pied d'une grande tige de conopode ? inutile, le tubercule a déjà été consommé pour développer la plante,
  • au pied d'une jeune tige de conopode ou encore mieux d'une jeune feuille isolée bien verte ? bingo !!! 
là où il faut creuser !

là où il faut creuser !

Ensuite, il faut creuser très délicatement en prenant garde de ne pas sectionner la frêle racine qui s'amincit de plus en plus… et parfois, il faut creuser bien sur 10 cm. 

Après l'effort, le réconfort ! La voilà, la génote !

La génote, tubercule du grand conopode prêt à la dégustation!
La génote, tubercule du grand conopode prêt à la dégustation!
La génote, tubercule du grand conopode prêt à la dégustation!
La génote, tubercule du grand conopode prêt à la dégustation!

La génote, tubercule du grand conopode prêt à la dégustation!

Bon appétit !   :p

Autres caractéristiques de Conopodium majus

Dimension 10 à 50 cm de hauteur
Floraison de mai à juin
Lieu bois clairs, lisières, sur sols légèrement acides
Biologie vivace
Fréquence commun dans l'ouest, centre et Pyrénées - rare ailleurs
Autres espèces -
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article