Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Populage des marais

Ma visite picarde du week-end a été fructueuse! laugh J'ai rencontré le populage des marais (Caltha palustris). Je l'avais beaucoup admiré en photo dans les livres ou sur les sites internet, et quand je l'ai vu en vrai avec ses immenses fleurs jaunes et ses larges feuilles épaisses, pas besoin de flore, je l'ai tout de suite reconnu! 

Populage des marais

Qu'il était beau avec ses fleurs jaune éclatant et ses innombrables étamines parfaitement positionnées en une délicate sphère!

Etamines de la fleur du populage des marais

Etamines de la fleur du populage des marais

Le populage que j'ai rencontré était tout sourire et il m'a fièrement annoncé que le printemps était définitivement arrivé, et qu'il était grand temps de lancer ma saison de balades botaniques ! 

Comment reconnaître le populage des marais ?

  • il a les pieds dans l'eau, ou il n'est pas bien loin de l'eau - il habite les marécages ou les prés régulièrement inondés,
Populage se plait les pieds dans l'eauPopulage se plait les pieds dans l'eau

Populage se plait les pieds dans l'eau

  • ses fleurs sont composées de 5 grands sépales pétaloïdes (*) jaunes (jusqu'à 5 cm de diamètre),
Fleur de populage à 5 grands sépales

Fleur de populage à 5 grands sépales

(*) on parle bien de sépales bien qu'ils ressemblent à des pétales : colorés comme des pétales et sans cette allure "standard" de petites feuilles vertes que revêtent en général les sépales… Alors sépales, pétales… Comment fait-on pour savoir?

Petite enquête scientifique :

  • Hypothèse : disons que les 5 grandes pièces jaunes sont les pétales de la fleur. Si on regarde sous ces pétales, on devrait donc trouver les sépales. Logique ! 
Qu'y a-t-il sous la fleur ? rien...

Qu'y a-t-il sous la fleur ? rien...

  • Observation : Raté! On ne peut que constater l'absence flagrante de pièces florales à l'endroit où on devrait normalement trouver les sépales!
  • Conclusion : Etant donné que les 5 grandes pièces jaunes sont les pièces les plus externes de la fleur, ce sont eux les sépales, et non les pétales.

Bien! Mais où sont les pétales ?? surprise Ne cherchez pas! Le populage des marais n'a pas de pétales.

Mais… si c'était le contraire?? Que le populage n'avait pas de sépales et avait seulement des pétales ?! 

Ne vous prenez pas la tête !! Les botanistes ont décidé que ce serait comme ça: les pièces les plus externes de la fleur sont les sépales et puis c'est tout !! Parfois, les botanistes eux-mêmes ne savent pas faire la différence entre sépales et pétales, alors ils ont inventé le terme tépale. Ils sont malins, ces botanistes! wink

Un dernier indice qui plaide pour les sépales est fourni par les boutons floraux :

Boutons floraux de populage

Boutons floraux de populage

Les sépales ont un rôle protecteur des pièces florales : pétales, étamines et pistil. On voit très bien que les grands sépales jaunes jouent bien leur rôle et protègent l'intérieur de la fleur.

  • ses feuilles sont épaisses, comme chez certaines plantes dites grasses. A long pétiole chez les feuilles de la base, et non pétiolées (sessiles) chez les feuilles de la tige (ou caulinaire).
Feuilles sessiles et pétiolées du populage des marais
Feuilles sessiles et pétiolées du populage des marais

Feuilles sessiles et pétiolées du populage des marais

  • la tige est épaisse également et glabre (dépourvue de tout poil).
Tige épaisse et dépourvue de poils

Tige épaisse et dépourvue de poils

  • le populage a de très nombreuses étamines disposées en globe - je vous laisse les compter wink.
Festival d'étamines et de pollen

Festival d'étamines et de pollen

  • la fleur a entre 5 et 15 carpelles verts, comprimés (plats) avec un stigmate formant comme deux lignes parallèles qui collecte le pollen.
Carpelles de la fleur de populage
Carpelles de la fleur de populage
Carpelles de la fleur de populage

Carpelles de la fleur de populage

Autres caractéristiques de Caltha palustris

Dimension 20 à 50 cm de hauteur
Floraison de mars à juin
Lieu zones humides, bords de ruisseaux, prés régulièrement inondés
Biologie vivace
Fréquence commun
Autres espèces -
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
J'ai pas mal de populage autour de ma mare. Je voulais simplement préciser deux choses.
La première est que cette plante se ressème partout sans aucun effort. On peut également séparer un pied et le replanter ailleurs.
La seconde est que je vois régulièrement le populage refleurir une deuxième fois dans l'année (fin d'été)
En tout cas, continuez comme ça; vos articles sont très techniques et pourtant simples à comprendre. Top !
Répondre
V
Bonjour
Merci pour partage de ces observations! Savoir que le populage refleurit en fin d'été est une information précieuse!
Je vais tâcher de continuer à mettre en ligne des contenus faciles d'accès pour tous! Merci pour l'encouragement ;)
M
Merci pour votre article très pédagogique. Je serai plus attentive désormais lors de mes observations car j'aurais volontiers appelé votre plante ficaire. Il se peut bien que j'ai désigné à de nombreuses reprises "ficaire" la plante de vous avez si bien décrite et photographiée. Bien cordialement.
Répondre
V
Bonjour
Je vous remercie de m'avoir laissé un commentaire. Ça me fait plaisir! Les renoncules jaunes se ressemblent beaucoup en effet, avant qu'on y regarde de plus près. Avec quelques bons indices (position des sépales, pétiolule du lobe central des feuilles, ...) et tout s'éclaire ;)
Bonne lecture nocturne!
V
Je viens de tomber sur votre site, très intéressant. Il n'est pas toujours facile (pour moi en tout cas...) de reconnaître les différentes variétés de renoncules. J'adorerais un article là dessus (du moins pour les plus usuelles que l'on peut rencontrer)
Merci pour ce travail en tout cas, je continue mes lectures nocturnes...
V
Bonjour
Merci pour votre message!
C'est vrai ! La ficaire est comme la petite cousine du populage! En beaucoup plus petit avec avec des pétales allongés et plus nombreux. La ficaire aime bien les zones humides aussi. Et elle fleurit à la même période.
A bientôt