Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Hépatique à feuilles et hépatique à thalle

Que fait un botaniste quand l'hiver est encore installé dans les forêts et que les jeunes plantes ne sont pas encore sorties de terre ?? Il regarde dans tous les recoins de la forêt à la découverte de l'extraordinaire ! Et, en général, il n'est pas déçu. La nature dépose toujours un petit cadeau sur son chemin… wink

Hépatique à feuilles et hépatique à thalle

Qu' a-t-il d'intéressant ce tronc ?

Ce hêtre est un hôte très généreux. En plus de fournir en automne ses délicieuses faînes à manger aux petits et grands animaux de la forêt, il accueille volontiers des compagnons végétaux sur son tronc ! 

Trois différents végétaux, tous de la famille des brophytes (vulgairement les mousses), cohabitent sur quelques centimètres carrés de ce tronc.

3 plantes en cohabitation

3 plantes en cohabitation

La plante numéro 1 est une mousse ! On la reconnaît bien avec ses courtes tiges dressées sur lesquelles s'insèrent de nombreuses feuilles étroites.

La plante numéro 1 est une mousse
La plante numéro 1 est une mousse

La plante numéro 1 est une mousse

La plante numéro 2 est une hépatique à feuilles. Les hépatiques ont fait leur première apparition dans ce blog en décembre dernier, avec la Mannia androgyna. En relisant l'article, vous (re)découvrirez pourquoi les hépatiques sont des mousses, sans être des mousses ... wink

Cette hépatique à feuilles (sans doute Radula complanata) a des petites feuilles vertes en demi-cercle. Les feuilles ressemblent à des petits foies, d'où le nom d'hépatique donné à ces plantes. Elles s'encastrent les unes dans un plan (en 2 dimensions), ce qui leur donne une allure aplatie.

Hépatique à feuilles à feuilles en demi-lune
Hépatique à feuilles à feuilles en demi-lune
Hépatique à feuilles à feuilles en demi-lune

Hépatique à feuilles à feuilles en demi-lune

La plante numéro 3 est une hépatique à thalle. Contrairement à l'hépatique ci-dessus, elle ne possède pas de feuilles mais des lames vertes dichotomiques (bifides) qui ressemblent à des algues en miniature. Ces lames très minces semblent adhérentes au tronc de l'arbre. 

Hépatique à thalle à lames bifides fines adhérentes au tronc
Hépatique à thalle à lames bifides fines adhérentes au tronc

Hépatique à thalle à lames bifides fines adhérentes au tronc

Malheureusement, même en regardant sous toutes les coutures, aucune de ces 2 hépatiques n'avaient de structures de reproduction. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois!!

Et qu'est-ce que c'est que ces tâches blanches sur le tronc du hêtre ? 

Chewing-gum ?

Chewing-gum ?

Non, ce ne sont pas des chewing-gum collés par un promeneur du dimanche ! A vous de trouver !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
Bonjour,
l'hépatique à thalle très pâle est une Metzgeria (sans doute M. furcata); les organes de reproduction sexuées sont cachés sur la face ventrale, donc il faut la plupart du temps retirer un morceau et regarder dessous ! Mais peut-être les avez-vous trouvés depuis cette note !
vous pouvez allez voir les photos de cette espèce sur http://bryologia.gallica.free.fr/consulte-espece.php?cdnom=6246 (un site en cours de constitution avec de très nombreuses photos aidant à l'identification).
Bonne fin de journée !
Répondre
K
Bonjour et merci pour le lien sur les hepatiques je reviendrai pour voir comment les hepatiques se reproduisent
V
Bonjour,
merci pour le lien vers le site web Bryologia Gallica !
Je retournerai voir l'hépatique à thalle sur son arbre pour voir ce qu'il se passe sous sa face ventrale ! ;)
J
Bonjour
Merci pour tout! Le texte vivant, les photos précises .
Petite remarque sur l’article du jour : hépatique fait allusion au foie, pas au rein .

Bien cordialement
JMGORÉ
Répondre
V
Bonjour,
merci beaucoup ! Pour votre appréciation ! :)
C'est corrigé pour le foie ! Merci ;)
C
Oui, lequel ! je viens d'en photographier au jardin sur mon fidèle bouleau (bientôt récolte de la sève !) et sur du ciment. Pour la pollution, est-ce qu'il y a des lichens ''spécialistes'' selon les agents pollueurs ? ????
Répondre
V
Ah, la récolte de sève de bouleau! Je viens d'apprendre hier soir comment procéder. J'aimerais bien goûter mais je ne suis pas propriétaire de bouleaux :-(
Concernant le lichen blanc, je travaille à son identification :)
Certains lichens sont très résistants aux polluants. On peut effectivement dire qu'ils sont "spécialistes". Comme les lichens n'ont pas de cuticule qui protège leurs tissus, ils absorbent tous les polluants présents. Certains lichens ne les tolèrent pas et meurent. D'autres sont beaucoup plus résistants et réussissent à survivre. En observant la présence ou l'absence des différentes espèces de lichens, on est alors capable de savoir si le milieu atmosphérique est fortement, moyennement ou faiblement pollué.
L
lichen blanc du coup ! ;-)
Répondre
V
oui, c'est ça ! :)
L
lichens ?
Répondre
S
Un lichen.
Mais lequel, c'est la que ça se complique ;-)
Répondre
V
Et oui, c' est un lichen! Bravo ;)
Celui-là est d'un blanc vraiment pur !
A
Mmmh, du fromage blanc ? ;-)
Répondre
V
Lancé à la petite cuillère !! ;-)
Et non :)