notesdeterrain.over-blog.com

Botanique par l'image - Reconnaître les plantes d'île de France, c'est facile avec des photos détaillées et légendées :)

notesdeterrain.over-blog.com

Famille des Rosaceae

Le confinement est le moment idéal pour réviser ses familles botaniques ! cool 

Pourquoi apprendre à reconnaître une famille botanique ? A quoi ça sert ?

  1. Si je suis débutant en botanique, je vais m'aider d'un livre appelé flore qui décrit les plantes classées par famille. Si je sais dans quelle famille chercher, je vais aller plus vite !
  2. Si je suis botaniste intermédiaire et que je me déplace dans une région de France ou d'Europe et que je croise des plantes dont je n'ai pas l'habitude, un coup d’œil sur la plante, je reconnais la famille, et j'identifie plus vite !
  3. Si je suis amateur des plantes sauvages en cuisine, je reconnais rapidement la famille et si je sais que cette famille comporte uniquement des plantes toxiques, je passe mon chemin !
  4. Si je suis confiné et que je n'ai rien à faire, j'apprends les critères de reconnaissance des familles botaniques, et quand je pourrais (enfin) sortir, un coup d’œil sur la plante, je reconnais la famille, et j'identifie plus vite ! wink

Bref, en pratique, connaître les familles botaniques est un raccourci pour identifier les plantes !

Famille des Rosaceae

Pour cette première présentation de famille, j'ai choisi la famille des Rosaceae qui est très connue et très appréciée car elle contribue à nourrir les êtres humains depuis fort longtemps ! Dans cette famille, on trouve des arbres, des arbrisseaux et des herbacées (*) qui produisent des fruits sucrés que tout le monde connaît et consomme :

  • arbres : pommiers, poiriers, cerisiers, abricotiers, pêchers, pruniers, amandiers, cognassiers, néfliers, 
  • arbrisseaux : ronces, framboisiers, églantiers,
  • herbacées : fraisiers.

(*) Herbacées : plantes qui ne fabriquent pas de bois.

Comment reconnaît-on une plante de la famille des Rosaceae ?

  • les feuilles sont alternes sur la tige : aucune feuille n'est insérée sur la tige en face d'une autre feuille,
Feuilles alternes de RosaceaeFeuilles alternes de Rosaceae

Feuilles alternes de Rosaceae

  • les feuilles sont : 
    • composées, en général, chez les herbacées : une feuille composée est formée de plusieurs folioles. 
Feuille composée

Feuille composée

Feuilles composées de RosaceaeFeuilles composées de Rosaceae
Feuilles composées de RosaceaeFeuilles composées de Rosaceae
Feuilles composées de RosaceaeFeuilles composées de RosaceaeFeuilles composées de Rosaceae

Feuilles composées de Rosaceae

  • ou simples, surtout chez les arbres (sauf chez le sorbier des oiseleurs, le cormier),
Feuilles simples de RosaceaeFeuilles simples de RosaceaeFeuilles simples de Rosaceae

Feuilles simples de Rosaceae

  • les feuilles sont souvent stipulées : les stipules sont de petits appendices souvent verts qui peuvent ressembler aux folioles ou non,
Stipules de feuilles de RosaceaeStipules de feuilles de Rosaceae
Stipules de feuilles de RosaceaeStipules de feuilles de Rosaceae

Stipules de feuilles de Rosaceae

  • les fleurs sont actinomorphes : elles sont régulières et possèdent plusieurs axes de symétrie radiale
Fleurs actinomorphes de Rosaceae

Fleurs actinomorphes de Rosaceae

  • les fleurs sont hermaphrodites : elles possèdent, au sein de la même fleur, des pièces femelles (les carpelles surmontés de styles) et des pièces mâles (les étamines). Chez les Rosaceae, les étamines sont très nombreuses et les carpelles peuvent être également en grand nombre ou pas.
Fleurs hermaphrodites de RosaceaeFleurs hermaphrodites de Rosaceae
Fleurs hermaphrodites de RosaceaeFleurs hermaphrodites de Rosaceae
Fleurs hermaphrodites de RosaceaeFleurs hermaphrodites de Rosaceae

Fleurs hermaphrodites de Rosaceae

  • les fleurs ont 5 pétales libres (quand on tire sur un pétale, celui-ci se détache sans entraîner aucune autre pièce florale avec lui). Les pétales sont en général colorés. Il y a des exceptions :
    • 4 pétales chez la potentille dressée ou dite tormentille,
    • pétales blancs chez l'aubépine, la reine des prés, le pommier...
Fleurs de RosaceaeFleurs de Rosaceae

Fleurs de Rosaceae

  • les fleurs ont parfois un double calice formé de :
    • grands sépales (le calice),
    • petits sépales (le calicule),

C'est l'astuce à retenir pour différencier les fleurs à pétales jaune-or des Rosaceae (un double calice, des grands sépales et des petits sépales) des fleurs à pétale jaune-or des renonculaceae (pas de double calice, seulement 5 sépales). Voir l'article sur le renoncule âcre ici.

Double calice de RosaceaeDouble calice de Rosaceae
Double calice de RosaceaeDouble calice de Rosaceae

Double calice de Rosaceae

  • l'ovaire des fleurs de Rosaceae peut être :
    • infère : situé en-dessous de l'insertion de pièces florales (sépales, pétales et étamines). C'est le cas typique de la fleur d'églantier,
    • supère : situé au-dessus des autres pièces florales. On voit les carpelles au milieu des étamines. C'est le cas de la fleur des ronces, des fraises. 
L'ovaire des fleurs de Rosaceae est infère ou supèreL'ovaire des fleurs de Rosaceae est infère ou supère

L'ovaire des fleurs de Rosaceae est infère ou supère

  • les fruits des rosaseae sont très divers :
    • on trouve des akènes (petits fruits secs indéhiscents c'est à dire qui ne disposent pas de formes d'ouverture naturelles. Pour les ouvrir, il faut les casser comme on peut). C'est le cas des fruits de la reine-des-prés et des fraises (voir plus bas l'explication sur les faux-fruits).
    • il y a aussi des drupes (fruits indéhiscents charnus). C'est le cas des prunelles (fruits de l'épine noire), prunes, abricots, pêches...
    • et des drupéoles multiples (fruit formé par plusieurs petites drupes soudées entre elles). C'est le cas des mûres et des framboises.
    • on trouve également beaucoup de faux-fruits.

Rappel : Un fruit est la transformation de l'ovaire après fécondation. La partie charnue de l'abricot vient de la transformation des parois de l'ovaire en un tissu charnu et sucré. Dans le cas des faux-fruits de Rosaceae, ce ne sont pas les parois de l'ovaire qui deviennent charnus mais le réceptacle (= la partie de la fleur qui porte le ou les ovaires). 

Coupe longitudinale d'une fleur

Coupe longitudinale d'une fleur

  • Chez les Rosaceae, on trouve plusieurs types de faux-fruits :
  • le cynorrhodon (fruit de l'églantier) : le réceptacle creux dans lequel sont insérés les ovules devient charnu. Les vrais fruits sont des akènes (ce qu'on considère comme les "graines") à l'intérieur du cynorrhodon.
  • le faux-fruits de type fraise (et fausse-fraise) : le réceptacle saillant devient charnu et sucré et porte les vrais fruits des fraises, les akènes (ces petits grains secs se trouvant sur la fraise),
  • les faux-fruits type pomme et poire : le réceptacle creux grossit énormément et se gorge de sucre. Les vrais fruits sont 5 drupes dont les parois sont complètement soudées au réceptacle devenu charnu. Les pépins que l'on trouve dans les pommes et les poires sont les graines.
Les fruits variés des RosaceaeLes fruits variés des Rosaceae
Les fruits variés des RosaceaeLes fruits variés des Rosaceae
Les fruits variés des RosaceaeLes fruits variés des Rosaceae

Les fruits variés des Rosaceae

Liste des noms scientifiques des plantes présentées dans cet article avec les liens vers leurs articles respectifs :

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alban 23/04/2020 19:54

Super!photo et commentaire; une ? comment tu fais tes jolis flèches sur les photos?

vanette 06/06/2020 12:48

Bonjour,
je t'ai répondu en privé directement sur ta boîte mail.
à bientôt

Alban 05/06/2020 14:38

Bonjour Vanette,
ok Merci Paint pour le logiciel et tu utilise donc quel instrument pour faire ses belles flèches courbes car moi à la souris c'est pas super!

vanette 23/04/2020 21:49

Bonjour Alban
J'utilise une application super simple : Paint ! :)

karim 10/04/2020 09:11

bonjour vanette un simple jardinier qui découvre un autre monde merveilleux par vos écrit et image très important; arboriculture et une de mes patient mais le manque total des pepinieristes par exemple un poirier greffe sur cognassier;sur poirier franc,sur cormier ou sur épine blanche lorsqu'on veut former des arbres de moyenne grandeur je vous demande pardon de sortir un peu du sujet

vanette 10/04/2020 09:48

Bonjour Karim
Je suis contente de vous faire découvrir les végétaux de chez nous !
Je ne m'y connais pas du tout en arboriculture, mais vous venez de m'apprendre que les greffes se font entre arbres de la même famille, ici, celle des rosacées !
Merci pour ce partage :)
à bientôt

epoqueepique 09/04/2020 22:38

Toujours un vrai plaisir de voir arriver les “notes de terrain” dans ma boîte mail !
Merci pour toutes les photos annotées, c’est limpide, plein d’humour, et toujours intéressant.
La série sur les galles, celle des rosettes, ont changé la qualité de mes promenades dans le jardin.
Merci pour ce travail :)

vanette 10/04/2020 09:36

Bonjour epoqueepique !
Merci pour ce retour ^_^
ça me fait plaisir de recevoir vos messages, ça m'encourage à poursuivre !! ;)
à bientôt !

dewulf 09/04/2020 11:20

Whaou....vraiment le top dans les explications, les renvois, les dessins très clairs et documentés. Quel travail ! merci encore et j'attends avec grand plaisir de rencontrer les autres familles....
PS: je me fais de petites fiches grâce à vous, cela me permet de mieux ancrer vos renseignements: je comprends de mieux en mieux ces plantes qui m'entourent grâce à vous...encore merci pour tout

vanette 09/04/2020 21:54

Bonsoir,
Merci pour cet enthousiasme, Dewulf ! :)))
Si on m'avait dit que quelqu'un ferait des fiches pour mieux comprendre les plantes à partir de mon blog, je n'y aurait pas cru :))) C'est super, je suis contente !
A très bientôt !

Yves 09/04/2020 11:13

Merci pour ce super article, très didactique et pédagogique, comme toujours !!! J'espère qu'il y en aura d'autres car apprendre à reconnaître les familles botaniques est très important et pourtant je trouve que dans les livres, c'est souvent loin d'être pédagogique et clair,... Petite remarque, selon moi, les noms des familles doivent s'écrire avec une majuscule et en italique

vanette 09/04/2020 21:42

Bonjour Yves,
Merci pour le commentaire.
Oui, je prévois bien de rédiger d'autres articles sur les familles botaniques, en fonction de ma bibliothèque d'images ;)
Et oui, c'est vrai :D Le nom de famille prend une majuscule en plus de l'italique. Une petite correction s'impose.
A bientôt :)

Sophie 09/04/2020 09:57

Toujours aussi pédagogique, j'adore car on apprend toujours quelque chose !
Bravo !!!

vanette 09/04/2020 21:24

Bonjour Sophie
Merci beaucoup :)

Christiane Marchand 09/04/2020 05:58

MERVEILLEUX !

vanette 09/04/2020 08:44

Bonjour,
Merci beaucoup :)